On le sait, les médias sont capitalo-centrés. Un petit incendie à Paris fait 12 heures sur BFMTV, alors que le même à Montpellier fait un interligne. Ce faisant, les blocages routiers bénéficient du même effet. Lorsqu’un média veut évoquer les embouteillages générés par un blocage de grévistes, on nous montre forcément une carte de la région parisienne.

J’entends bien que la région parisienne concentre les allées du pouvoir central, mais enfin, quel ridicule ! Faut-il rappeler que les Airbus sont fabriqués à Toulouse ? Faut-il faire mémoire du poids des vins de Bordeaux dans la balance commerciale ? etc.

Non, Paris n’est pas la France, et cette attitude condescendante est un autre des symptômes de cette fracture qui sépare les élites auto-proclamées du reste de la population… ce reste étant simplement l’énorme majorité !